Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 17:54

Comme vous l’avez probablement suivi, ma victoire au meilleur de 5 heads-Up face à Xewod (The King of poker blogs) m’a permis de décrocher ce qu’Everest Poker appelle un Step4 d’une valeur de 100+7$.

Tout d’abord, c’est quoi un ticket step4 ? Il s’agit d’un « bon » que vous pouvez utiliser pour vous inscrire à un tournoi dont le Buy-in est de 100$.

Alors à quoi servent les 7$ vous demandez vous ? Et bien c’est très simple. Everest Poker a mis en place une formule pyramidale de tournoi en SnG. Ces tournois vont du Step1 (2$+0,2$) au Step 6.

Quand vous remporter ou finissez second du SnG vous gagnez un ticket pour le niveau suivant. Vous pouvez attaquer la pyramide à partir de n’importe quel niveau sachant que, plus le niveau est élevé plus le Buy-in est important.

Le Step 4 est à 100$ + 7$ de Fee. Le ticket que j’ai gagné me permet donc d’entrer directement à seulement deux niveaux du sommet de la pyramide. (cool)

Pour info, dès le niveau 5 il est possible, pour les deux premiers de ce SnG Step4, de choisir entre tenter le Step6 ou sortir de la pyramide pour tenter un SnG avec à la clé un package de 2500$...

Les packages au Step6 donnent aux accès à des SnG avec à la clé des packages de 5000$ à 10000$ selon la formule que vous aurez choisi (un gagnant seulement, deux gagnants...)

Les packages semblent être une somme dont vous disposez sur Everest pour vous inscrire à des tournois mais que vous ne pouvez pas retirer en cash à destination de votre compte bancaire préféré.

 

Ce ticket Step4 peut également être utilisé sur un autre tournoi à 100$. Sauf que pour les autres tournois, le fee d’Everest est de 9$.

 

Afin de ne pas me lancer dans l’inconnu, je vais observer plusieurs tournois à 100$. Je dois avouer que participer à ce type d’évènement me rempli de curiosité et d’excitation. Le jeu est-il plus serré ou au contraire plus large ? Voit-on plus de méga bluff , la valeur du buy-in les rendant d’autant plus puissant (ou pas) ? Combien de joueurs ont des BR qui leur permettent de jouer des tournois à 109$ ?

Dans un prochain billet, je vous ferai part de mes observations dans un premier temps.

Par ailleurs, Je suis encore en train de me demander à quel type de partie je vais m’inscrire... Step4, SnG, Double or Nothing ou Tournoi MTT (Multi Table Tounament) ?

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 22:32
Si vous avez suivi cette aventure, vous devez vous dire que Xewod a remporté ce match. Et bien il n'en est rien. A près un match qui est allé au bout des 5 manches, c'est finalement moi qui suis sorti vainqueur.
Après avoir remporté le premier HU en 32mn, j'ai perdu le second car je n'ai cru à l'As chez Xewod. cette seconde manche ne durera que 5 petites minutes. La troisième manche fut relativement facile car avec de belles mains, surtout un AK face au AQ de Xewod et un JJ face à son 55, je n'ai pas eu trop de mal à me propulser à une victoire du prix. La quatrième partie a duré 28mn et il fallut un KK pour battre ma paire de Q. Mauvaise rencontre. La cinquième manche devait donc décider de qui de nous deux serait le roi de la soirée. Grace à une belle série de poubelle chez Xewod, si j'en juge par le nombre de main balancées pre-flop, j'ai pris l'avantage pour ne plus le lacher. Je dois avouer que mon call sur son all-in en étant à tirage flush sur la dernière main était assez "olé olé". Mais je n'avais que 360 à ajouter pour avoir une chance de sortir Xewod sans vraiment entamer dramatiquement mon stack. La rivière amènera un troisième Coeur qui me permet de remporter une troisième victoire et le prix qui va avec. Mais je tiens tout de même à dire que:
Xewod est le roi des bloggeurs
Xewod est le roi des animateurs
Xewod est le roi des organisateurs
Xewod est le roi des poker menteurs
Xewod est le roi des amuseurs
Xewod est le roi de Serial Dealer.

Merci Xewod pour tout ce que fait et surtout, que cette petite défaite n'entame pas ton energie qui semble inépuisable.
VGG a toi!
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 20:18
Pour ceux qui souhaiteraient regarder les matchs entre Serial Dealer (c'est moi) et Xewod dimanche soir, voici le moyen d'y parvenir.
Se connecter sur Everest Poker et ensuite trouver les HU qui sont d'hors et déjà disponibles dans le lobby. (Tournois >> Privés). Xewod a intitulé ces tournois, et ce en toute simplicité et humilité, les "Le Roi Xewod".
Rien que ça...
J'attends vos messages de soutien sur le blog en live lors du match sur les commentaires de ce billet.

A dimanche, premier HU prévu à 21h00...
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 20:12

Nous sommes le 10 mai 1976, au Binion’s Horshoe, à Las Vegas.
La finale du « main event » des WSOP oppose le flamboyant texan Doyle Brunson au Mexicain Jesse Alto.

« Texas Dolly », déjà considéré comme l’un des trois meilleurs joueurs de poker au monde, a ici l’occasion de recevoir son premier bracelet (et quel bracelet !). Jesse Alto, surnommé « le roi des greens » pour sa passion du golf, est quant à lui un adepte des plus grosses tables de cash-game de Las Vegas. Quoique n’ayant jamais remporté aucun titre, il réalise régulièrement d’excellentes performances aux WSOP. On le retrouvera notamment à cinq reprises supplémentaires en finale du main event.

Les tapis avant le coup :

Jesse Alto : 50 000
Doyle Brunson : 170 000

Jesse Alto, de petite blind au bouton, ouvre ses cartes et découvre AV ; une main très forte en tête à tête. Il part franchement favori dans ce coup et le sait pertinemment. De fait, face au 10-2 de Brunson, il est favori à 65,4% contre 34,6%. Très intelligemment, il choisit de ne pas relancer Brunson all in pour ne pas le faire fuir, mais effectue tout de même une relance minimale pour grossir le pot et ainsi s’assurer de grappiller un peu plus que la grosse blind. Brunson se doute que ses cartes, toutes assorties soient-elles, ne font pas le poids. Mais puisqu’il est largement chip leader, et qu’il le resterait même en perdant le coup, il tente sa chance et suit la petite relance du Mexicain. Jusque-là, un coup joué dans les règles de l’art d’un côté comme de l’autre.

Le flop s’annonce : A, V, 10. Alto ne pouvait rêver meilleur scénario : il floppe ses deux paires ! Probablement surexcité par ce flop qui fait grimper sa cote à près de 87%, Alto garde néanmoins son sang-froid et décide d’attirer Brunson dans son piège. Premier de parole, il « checke », faisant ainsi croire à son adversaire qu’il n’avait pas « rencontré » son flop. En somme, il effectue un slow-play. Il n’en faut pas plus à Brunson qui, « fort » de sa paire de 10, et fort de sa position de chip leader, lance immédiatement le célèbre : « I’m all in » et, dans la foulée, pousse ses jetons vers le centre du tapis. Son intention est clairement de faire basculer la pression sur Alto qui, parce qu’il a le plus petit stack, pourrait ne pas suivre cette mise avec une paire intermédiaire (la paire de valets par exemple), au risque de perdre le tournoi. Brunson espère ainsi lui faire jeter ses cartes. En l’occurrence, il s’agit d’un semi-bluff quasi académique. Le chip leader profite de sa position pour intimider son adversaire et voler les pots.

La ruse de Jesse Alto a donc fonctionné au-delà de ses espérances ! Un grand sourire aux lèvres, le Mexicain, pourtant connu pour maîtriser ses émotions, a du mal à réprimer une joie bien légitime. Il répond logiquement : « I call ». Les dés sont jetés.

Le turn est un 2, mais Alto ne scille pas. En effet, pourquoi s’inquiéter ? Il conserve une bonne longueur d’avance avec ses deux paires maximales, AA et VV, et caracole en tête avec 90,9% de chances de gagner le coup ! Mais l’incroyable se produit : la river est un 10…

Alto n’aurait pas pu mieux jouer cette main, mais le sort s’en est mêlé. Il perd le coup envers et contre toutes les probabilités, et Brunson est sacré champion du monde de poker. Le texan empochera la totalité du prize pool, soit 220 000 dollars. L’infortuné Alto repartira, lui, les poches vides.

En 1977, Brunson se retrouve encore en finale du main event. Le mano a mano l’oppose cette fois à Bones Berland. Et là, Dolly récidive… avec 10-2 ! Alors qu’après le flop, son adversaire est favori avec deux paires 8 et 5, Brunson termine encore avec un full aux 10 par les 2. Cet improbable doublé achèvera de faire entrer Doyle et son 10-2 dans la légende : cette main est même dès lors définitivement baptisée « the Brunson ». Il remporte alors son quatrième bracelet WSOP (le troisième de l’année) et devient le deuxième joueur, après Johnny Moss, à décrocher le titre suprême deux années consécutives (Moss avait été vainqueur en 1970 et 1971). Une performance égalée par la suite par deux autres immenses champions : Stu Ungar (en 1980 et 1981) et Johnny Chan (en 1987 et 1988).
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 19:09

Oyez, Oyez !!

Xewod a cédé et il m’a « choisi » pour être son premier adversaire en Heads-UP (Voir son billet). Il est cependant malheureux, mais pas surprenant, de constater que seules les menaces portent leurs fruits.

Que les enfants du monde entier se rassurent donc ; Oui-Oui, Tigrou, Tchoupi, Franklin, Dory, Jannot Lapin et Dora seront libérés dès que le match aura eu lieu (pas fou le Serial Dealer ;o)

Pour mémoire, l’enjeu de ce Heads-Up est un step 4 d'une valeur de 107$ offert par Everest Poker, le partenaire de Xewod. Ca c’est si je gagne...

Si je perds, je devrais publier un billet sur ce blog à la gloire de Xewod, et je peux vous assurer que cette seule éventualité, me motive à mort ! Le Step4 de 107$ sera alors attribué à un des abonnés à la news-letter de Xewod, et mis en jeu sous forme de bounty lors d’un futur Freeroll dont Xewod a le secret.

Il ne me reste plus qu’à affuter mon A-Game de Heads-Up car il me faudra gagner trois face à face pour décrocher le prix, le match se jouant au meilleur des 5 manches.

Rendez-vous sur Everest Poker dimanche soir à 21h00 si vous souhaitez suivre ce match d’anthologie en direct... Je vous signalerai dans les commentaires de ce billet le moyen de suivre ces rencontres, mais sachez déjà que mon pseudo sur Everest est « SrialDealr » et que celui de Xewod est « xewod1 ».

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 18:30

Autre particularité du poker et plus particulièrement du Texas Hold’hem. Les petits noms qui sont donnés aux mains de départ. Voici les plus connues et quelques unes qui le sont moins :

A-A : Pocket Rockets ou American Airlines

K-K : King Kong ou les Cow-Boys ou Les Barbus

Q-Q : The Ladies

J-J : The hooks

A-K : Big Slick ou Anna Kournikova (et aussi parce que c’est joli mais ça ne gagne jamais)

A-8 : The Deadman’s Hand. C’est en fait la main qu’avait Wild Bill Hickok quand il s’est fait descendre dans un bar à Deadwood qui a donné ce nom à cette main. En fait il avait AA88 mais au TH, on a retenu que deux des cartes...)

8-8 : Snowmen

2-2 : Ducks

J-5 : Jackson Five

K-J : Kojak

10-2 : The Dowle Brunson Hand. Pour les ignorants, Texas Dolly a gagné le Main Event des World Series deux années de suite avec cette main. Il a fini avec un full les deux fois, j’y reviendrai dans de futurs billets sur les mains célèbres.

7-2 : The Hammer. Marteau avec lequel on se tape sur les doigts.

Mais il y en a bien d’autres et vous trouverez dans les Pages de ce blog (en haut à droite), une liste (presque) complète.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 18:40
Les nicknames :

Laparticularité que j’aimerai aborder, ce sont les nicknames. Chaque joueur de poker qui se respecte se doit d’avoir un nickname de poker. Ce nouveau nom, doit vous représenter et être le reflet de votre personnalité en tant que joueur. En voici quelque un de joueurs célèbre qui sont plus qu’évocateurs :

The Mouth : La grande gueule pour Mike Matusow. Qui l’a vu à une table comprend.

The Devil Fish : Le poisson diabolique pour Dave Ulliot

The Magician : Le magicien pour Antonio Esfandiari (qui était vraiment magicien avant de devenir poker pro)


Le FPT et L’ASPT ne dérogent pas à cette règle et on a vu au fil du temps, fleurir les Nicknames. Tout le monde n’étant pas au fait des motivations de chacun de ces surnoms, voici un petit résumé des épisodes précédents.

E.T. alias Denis : Surnom rapidement attribué à Denis quand il a rejoint le cercle à la fin de l’année 2007 et qu’il s’est mis à truster les place d’honneur (4 victoires en 2008, 2 secondes places et plusieurs autres belles perfs). Arrivé de nulle part, il nous a tous remis en question.

Poker Face alias Nicolas : Le Nicolas est imperturbable quand il joue une main, enfin c’est ce qu’on pensait à l’époque... ;O) Il reste un des joueurs les plus difficile à lire et continue de mériter son Nickmname même si Noam a des velléités de lui chiper.

Serial Dealer alias Olivier: Nickname auto-attribué qui se veut être une déclinaison pokeristique du serial killer. On peut également lier ce surnom à la régularité avec laquelle je distille du poker autour de moi.

Le Terrible alias Yvan : D’abord parce qu’il s’appelle Yvan et aussi parce que quand il a des jetons, il est vraiment intraitable et terriblement redoutable.

Mister T alias Laurent T: Laurent T est un des hommes fort du poker de notre groupe (pokeristiquement au moins) S’il règne en maître sur son cercle de joueurs en dehors de l’ASPT et du FPT, il a plus de mal à performer à l’ASPT. Joueur solide dont le nom commence par T >> Hop, le nickname était tout trouvé.

Patate alias Judicael : Plutôt que de long discours, je vais juste vous retracer la scène :

Acte 1 : Judicael sort Thomas de la partie alors qu’il est encore tôt.

Acte 2 : Judicael rencontre Juliette et se permet d’émettre des doutes quant à ses compétences de joueuse de poker

Acte 3 : Juliette rétorque : « je joue comme je veux, Patate !»

Acte 4 : Thomas, encore présent à la table, reprend la balle au bon : « A c’est ça ton petit nom ? C’est mignon PATATE ! »

Acte 5 : Toute la table adopte le nickname et appelle Judicael Patate pour le reste de la soirée.

Acte 6 : Le compte-rendu de la partie sera posté le lendemain sur ce blog et en toute bonne foi, relatera ce fait parmi les autres.

Acte 7 : Judicael a maintenant un nickname.

GoldenFish alias Fred : Lors du dernier FPT, j’ai remarqué que Fred regardait ces cartes à chaque tour de mise. Action fort peu discrète car il les prend pour les coller à son torse et les inclinant légèrement afin de pouvoir les revoir. Attribuant cette manie à une mémoire peu fiable, on l’a vite associé à un poisson, la couleur rouge étant rapidement proposé pour le Fish par Denis et la version anglaise s’imposant parce qu’on parle de poker.

 

Voilà, Comme vous l’aurez compris, a moins d’être absolument certain de son aura pokeristique, il est préférable de trouver soi-même son Nickname si on ne souhaite pas s’en faire coller un de force.

A la volée, voici quelques propositions :

Laurent C : Das Panzer

Jacques : Caliméro

Jean-Luc : Demain j’arrête

Alexis : The Binary Man (AA or Fold)

Eric : The most lucky man in the world

Hervé : Don’t touch my Blinds Son of a bitch!!! ou The non-respected Boss

Laurent L : Lunabomber

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 11:44

ATTENTION ATTENTION:
A compter de ce jour, les classements ne seront plus intégrés dans les articles.
Vous trouverez les classements (à jour) de l'ASPT et du FPT dans les pages figées (sans commentaire possible).

Les liens vers ces deux classements sont donc maintenant en permanence disponibles en haut à droite des pages du blog.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 20:15
Xewod a trouvé ma provocation trop "tendre".
Et bien voyons si cette vidéo lui fera passer le gout de me trouver trop "tendre".
Xewod a réveillé le Serial Killer qui sommeillait en Serial Dealer.
Je suis prêt à tout et je ne reculerai devant rien.
Il ne peut s'en prendre qu'à lui.
Xewod, des innocents vont souffrir si tu ne me prends pas au sérieux.
http://www.youtube.com/watch?v=sdOz9tlQMmw

A bientôt Xewod.
HAHAHAHAHAHAHA!!!!!!
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 11:32

Salut à tous,

Voilà plusieurs semaines maintenant que je suis le blog d'un autre dingue de poker. Son objectif, se qualifier pour le main event des World Series en partant de 0,00$ et en montant une BR de 10K$ en jouant sur le net.
Cette aventure l'a amené à monter un blog qui de buzz en buzz est devenu une référence pour les joueur de poker du net.
Ne se satisfaisant pas de son challenge initial, Xewod en est arrivé à monter des évènements de plus en plus dingues et parfois même farfelus.
On notera parmi ces réalisations: des freerolls avec des lots (bounty) d'une valeur impressionnante, des défis à des joueurs ou des célébrités, rédacteur pour site internet, chroniqueur pour Everest Poker, animateur de la Xewolls league (un tournoi chaque soir sur différentes poker room avec les lots allant jusqu'à 30K€). Bref ce mec est un hyperactif de l'organisation et du Buzz.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce fameux Xewod voici le lien vers son blog, un site incontournable pour qui veut être au fait de ce qui se passe sur la planète Poker.
http://wsop.over-blog.com/
Maintenant, voici la dernière invention de Xewod. Pour son 500ème billet sur son blog, il lance un défi en Heads-Up à tous ceux qui oseront le défier en postant un billet sur leur blog.
Même si je suis insignifiant, incompétent et inexpérimenté, je me permets de lancer ce défi à Xewod le grand.
Il n'aura certainement que peu de mal à balayer Serial Dealer de son chemin mais ce que je sais du poker, a savoir pas grand chose, c'est que la chance peut toujours vous sortir des plus mauvais pas. Donc, si j'ai de la chance je peux le battre.

Xewod, si tu penses pouvoir battre ma chance, vient donc t'y frotter. Un grand et talentueux joueur tel que toi, ne peut avoir peur d'un petit scarabée tel que moi.
Alors
? Tu oses relever mon défi ou
pas?
Qu'est ce qui te retiens? La peur, ton ego, pas assez confiance en ton A-Game, à moins que tu ne considère que les sans grades ne méritent pas de se frotter à tes cartes...
Je t'attends.

Partager cet article
Repost0