Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 16:57
galets1.jpg

Nouveau volet sur les cotes, le calcul des cotes en cartes et des cotes financières.

 

Commençons par la cote en carte. En fait, quand vous avez déterminez votre pourcentage de chance de toucher vos cartes, il est assez simple d’en déduire voitre cote en carte puisque que c’est quune façon différente d’exprimer ce même pourcentage.

Exemple : Vous avez 10s-9s en main et le Board est 10h-8c-7d-2s, vous avez 8 Outs pour la quinte et deux Outs pour le brelan Soit 10 Outs. Après le Turn, Il reste 46 cartes inconnues et donc votre probabilité de toucher un de vos 10 Outs est de 10/46 soit 21,7%, proche de 1/5 (ou 2 sur 9 si vous souhaitez une vue optimiste). Ce qui signifie statistiquement que sur 5 tirages, 4 seront contre vous et 1 sera en votre faveur. Votre cote en carte est donc de 4 contre 1.

Prenons les cas les plus classiques après le Turn en exemple :

Tirage paire max (6 Outs) : 13% : 7 contre 1

Tirage quinte bilatéral (8 Outs) : 17% : 5 contre 1

Tirage Quinte + Flush (15 Outs) : 32% : 2 contre 1

Tirage quinte + Flush + 2 over cards (21 Outs) : 45% : 1 contre 1 (ou 9 contre 11 pour être exact)

 

Passons maintenant aux cotes financières, ou cotes du pot. Cette cote exprime le ratio entre ce que vous devez payez pour suivre par rapport à ce qui est déjà dans le pot.

Par exemple, pre flop, le pot a atteint 1000 et il y a deux joueurs en jeu.

Cas 1 : Votre adversaire ouvre au flop à 1000, vous devez donc mettre 1000 pour suivre dans un pot qui contient déjà 2000. Votre cote financière est à 2 contre 1 car pour gagner 2000 vous devez mettre 1000.

Cas 2 : Votre adversaire ouvre au flop à 500, vous devez donc mettre 500 pour suivre dans un pot qui contient déjà 1500. Votre cote financière est à 3 contre 1 car pour gagner 1500 vous devez mettre 500.

Cette cote financière est essentiellement intéressante à prendre en compte quand on est à tirage ou si vous pensez votre adversaire à tirage. Si au flop votre main est déjà formée (brelan par exemple), cette cote financière peut vous servir à éviter de laisser tirer votre adversaire en cassant sa cote, rendant le coup financièrement non rentable.

Concrètement, comment ça marche :

Vous avez 5s-5h en main, il ne reste qu’un adversaire qui parle avant vous. Au cut-off, vous avez relancé au double de la BB et le joueur en position de BB a suivi. Le pot contient donc 4,5BB.

Le flop est 5c-6c-7s. Tirage quinte et tirage couleur sont possible et il peut être dangereux de laisser le coup aller plus loin surtout si les actions preflop, vous laisse penser que ces tirages sont probables chez votre adversaire.

Au flop, votre adversaire check et pour casser la cote des deux tirages, vous misez 5BB. Hormis si votre adversaire vous soupçonne de tenter un vol du pot, il ne peut certainement pas suivre ici. Pourquoi ?

Option 1 : Il est à tirage couleur, il a 19% de chance de toucher une des cartes qu’il espère au turn. Pour voir ce turn, il doit ajouter 5BB dans un pot qui en contient déjà 9,5. La cote financière est ici de 2 contre 1 alors que sa cote en cartes est de 5 contre 1. Payer cette ouverture de 5BB sera donc une option perdante sur le long terme.

Option 2 : Tirage quinte, Cette option donnant moins d’Outs que la précédente, la cote est cassée ici également.

Option 3 : Votre adversaire a Ac-8c en main, il a donc 21 Outs (quinte, couleur et 2 overs cards qui même si elles ne servent pas réellement, sont à prendre en compte puisque le joueur peut éventuellement les considérer comme valide et l’inciter à payer). Sa cote en cartes est ici de 45% (9 contre 11) pour une cote financière de 9,5 contre 5. La cote est bonne et il est possible de payer. Si dans ce cas de figure, on ne considère pas les overs cards et qu’on ne prend en compte que les deux tirages quinte et couleur soit 15 Outs, la cote en carte devient 32%. Le call est alors encore possible mais on est à la limite de la rentabilité.

IMPORTANT : Dasn le calcul des cotes financières ont ne prend en compte que les probabilités de tirage sur la prochaine carte (Turn seulement ou River). En effet, la somme à payer ne vous offre qu’une seule carte et il faudra donc estimer la cote au Turn et à la river.

 

Une fois encore, ces cotes sont des éléments de décision et il en existe bien d’autres que vous devez prendre en considération dans vos décisions et qui peuvent vous amener à jouer en opposition avec les probabilités et les cotes : votre tapis, votre position, la lecture que vous avez d’un joueur, le contexte du tournoi (la bulle par exemple), votre image, etc...

 

J’espère que ces conseils vous seront utiles et pour ceux qui ont tout suivi, on parlera des Cotes financières implicites la prochaine fois (prévoyez l’aspirine et le café ;O)

Pour retrouver tous les articles techniques : Sélectionnez la Catégorie TECHNIQUE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Serial Dealer - dans Technique
commenter cet article

commentaires

Serial Dealer 08/02/2010 21:10


Déconnez pas, celui ci c'est mon fils de 6 ans qui me l'a soufflé. il est en plein dans sa période chevalier ;OD


Rincevent 08/02/2010 17:01


In pour la souscription.


Phil 08/02/2010 13:55


Qui veut participer à une souscription pour aider notre Serial Bloger dans sa recherche de bons jeux de mots ? Je pense que l'achat de l'Almanach Vermot 2010 s'impose ...


Serial Dealer

  • : Le blog de l'ASPT
  • Le blog de l'ASPT
  • : Bienvenue sur le blog de l'AS Poker Tour.
  • Contact

Recherche