Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 20:25

Cosmopol GOT17:00 : Je quitte le bureau. Pas le sentiment de partir tôt car ici à Goteborg, les gens ne considèrent pas que partir tard ou arriver avant le chant du coq est un gage d’efficacité et de sérieux. La suède a ses bons côtés… :O)

Un petit détour par l’hôtel histoire de tomber le costard et de se mettre à l’aise. Jean, basket, T-shirt, veste polaire, bref je suis confortable pour passer la soirée à la table de poker et gérer la température de la poker room.

Un tour de Ferry pour traverser le chenal, une petite marche de 10 minutes dans le frais et je suis définitivement déconnecté du boulot. J’ai réfléchit à ma stratégie en venant et je suis fin prêt pour le tournoi de ce soir.

J’ai décidé d’attaquer soft, la structure le permet et les scandinaves sont réputés pour jouer large donc je vais d’abord évaluer les joueurs avant d’augmenter mon niveau d’implication.

J’arrive casino, je passe le check d’entrée et j’arrive dans la poker room. Tient, ils ont fini les travaux. La poker room offre maintenant 17 tables. Il savent donner à une pièce un aspect causi et lumineux à la fois. Sont forts ces suédois :O)

La distribution des tables commence et première info : la responsable du check-in appelle quasiment tous les joueurs par leur prénom et les coche sans même leur demander qui ils sont. Field d’habitués…

Je suis bien sur un des rares à qui elle demande le nom et elle est même surprise en découvrant qu’un inconnu s’est glissé dans la bande. Bonne ambiance mais pas évident d’être le seul Frenchy au milieu d’une horde de Suédois qui se connaissent quasiment tous et tchatchent entre eux sans arrêt… Je préviens quand même le Floor et la croupière que je demanderai certainement quelques traductions au cours de la soirée.

J’ai tiré la table 4 et siège 6. Pas une bonne nouvelle car ce sera la première à casser et donc je sais que je devrais changer de table et d’adversaire au moins une fois si je vais assez loin…

Je suis inscrit au tournoi du Jeudi soir, que je vous présente juste avant le Shuffle up and deal. Texas Hold’hem No Limit, 500+100 SEK, 10K en jetons, des niveaux de 20 minutes, 40 joueurs, Freezout.

Tout ça est assez comparable à nos ASPT, le field est juste un peu plus grand, je suis donc assez confortable avec la structure.

A ma table : Tous les âges, tous les profils, bref, pas facile de classifier la table.

J’attaque très prudemment, histoire de me construire une image et aussi d’analyser un peu les joueurs. 

Certains jouent très très large et d’autres sont soit dans la même tactique d’évaluation que moi soit sont de vraies serrures… Ça va pas être évident mais on est justement là pour jouer son A-Game :O)

Après quelques tours je reçois enfin une main jouable. Ma tactique de début de tournoi a été jusque-là grandement facilité par un désert de mains même à potentiel…

J’ai k-J suited. En middle position je raise à 3BB en espérant bénéficier de l’image que je me suis construite. Bilan : Je suis payé 4 fois !?! Le joueur en BB donkbet au flop à 2/3 du pot. Le flop contient un As et 2 petites cartes, je me vois contraint d’abandonner ce premier coup. Je prends mon image, j’en fais une fusée et je me la mets au c-l…

La main suivante, je touche les As. On va jusqu’à la river, que je check car le mec a callé toute mes mises sans sourciller et jettera sa main avant même que je ne montre la mienne un tirage raté sans doute mais franchement il l’a payé cher… Il y a donc des opportunités et ça peut bien le faire.

Je commence à me détendre et à me sentir bien à la table. Je suis concentré et suis vigilant à être patient, ne rien montrer et à capter toutes les infos possibles.

4-3 à trèfle, pas jojo mais je suis de BB et personne n’a relancé. On est 4 dans le coup. Flop : 3 trèfles 8-7-5. Flush et tirage quinte flush. Pas mal… J’ouvre à 3BB, seul le joueur au bouton me paye. Turn : un 10. Je bet à nouveau à mi-hauteur du pot. Le bouton me paye. Hummm, … qu’est-ce qu’il a ??? River : un 8. Pas bon ça. Il peut avoir payé avec un brelan floppé, une meilleure couleur, et dans tous les cas si il a raté son tirage il ne mettra plus rien dans ce pot. Je check. Il annonce alors très vite « All-In ». Over bet total à ce moment de la partie mais bon… Je le sens hyper serrein, je finis par jeter mes cartes. Il montre alors son A-6 à trèfle… Wow ! J’étais loin derrière…

Sur le coup suivant, je ne suis pas en jeu. Le flop tombe A-6 de trèfle et 3 de carreau. Le joueur qui vient de me prendre des jetons me regarde et dit : « T’as vu ce sont mes cartes ». je me marre et lui répondu : « Oui, je sais, et moi j’avais le 3 de carreau ». Il se marre à son tour, mais le joueur situé juste entre lui et moi, et qui lui est dans le coup, s’énerve et nous engueule « shut up !! ». Incompréhension et on lui explique qu’on était en train de joker sur la main précédente. Il ne décolère pas et nous dit qu’on a pas le droit de commenter la main précédente tant que le main en cours n’est pas fini. L’autre joueur et moi on se marre et on lui dit que c’est la première fois qu’on entend une telle ânerie. Furax, il appelle le Floor Manager. Ambiance… Pendant ce temps, les blinds tournent et le dealer ne peut plus rien faire tant que le Floor ne lui en a pas donner l’ordre. Le coléreux se fait vertement fusillé du regard par toute la table. Le Floor arrive, on lui explique, et il est surpris qu’on l’ait appelé pour une main finie depuis plusieurs minutes. Il autorise le dealer à reprendre le jeu et il explique au vilain que la main est finie, que nos commentaires n’influencent en rien la main en cours et que par conséquent il n’a rien à redire. Visiblement il est pas d’accord et insiste fortement et quelques noms d’oiseau fusent. J’ai eu la traduction de tout ça un peu plus tard par le Floor lui-même. Bilan : 1 avertissement, puis 2 et hop, Out pour 1 tour. La main n’était pas finie car il discutait avec le Floor et refusait de reprendre le jeu avant que la discussion ne soit close. Bilan, sa main est morte, , il est accompagné en dehors de la poker room par la sécurité. On a entendu quelques échanges verbaux assez virulents et puis plus rien. On ne l’a jamais revu à la table…Du jamais vu !!!

Je touche JJ, je suis UTG et j’ouvre à 4BB. On est 3 dans le coup, le bouton, le BB et ma pomme. Flop : 10-8-7 rainbow. Le joueur en BB donkbet et ouvre à la moitié du pot. Je l’ai vu jouer beaucoup ses As, même les petits, et les jouer assez fort au flop. Je l’ai mis dans la catégorie des bons joueurs qui comprennent ce qui se passe à la table. De ce fait, je le mets sur A-10 ou A-8 ou A-7. Je ne le mets pas sur 77 ou 88 ou TT car il aurait attendu que je mise ayant été le premier relanceur pre-flop. Toutes les mains au-dessus de la mienne aurait générées un 3-Bet pre-flop. Je suis presque sûr d’être devant. Comment lui prendre plus, voir tout ? J’opte pour un min-raise pour l’exciter un peu (un de ces commentaire plus tôt me laisse penser qu’il m’a pris de haut et donc penses avoir un edge sur moi). Ça marche il insta push et sans vraiment réagir, je demande le décompte. Il a l’air surpris que je puisse penser payer. Après une réévaluation de la situation, et le compte de son tapis (il a un peu moins que moi), j’annonce que je call. Il montre Q-T. rien au turn et à la river pour lui et je double quasiment mon stack. Je suis à 28K.

Peu de temps après ma table casse et je passe en table 1. Celle-là ne devrait pas casser, bonne nouvelle…

Je me remets en mode observation et ne joue pas une main avant 2 tours.

Première main : J-T suited. Au Hi-Jack, alors qu’il y a eu 2 call avant, je relance à 4BB. 1 joueur (SB) me paye. Flop J-T-2. Le rêve. SB check, je fais un Cbet car je le ferai ici avec toute ma range. Il passe immédiatement. Un jeune joueur, qui a un stack de plus de 70K devant lui me dit « You had the Queens ? » tous les autres sourient, ils sont tous certains de m’avoir cerné et ont tous collé l’étiquette « serrure française» sur ma tronche. Ça me va parfaitement…

Désert de main qui dure assez longtemps après ce coup et hormis quelques vols de blinds, rien à signaler hormis une paire d’As qui ne prend que les blinds (Grrr…), que mon stack commence à baisser et que les blinds et les antes augmentent…

Diner Breack : un pipi, une clope, un sandwich, une binouze et c’est reparti…

Je touche J-T (Encore !!!) suited à trèfle. UTG+1 Je raise à 2,5 BB (c’est devenu la norme à la table et vu les blinds, c’est assez respecté). Un joueur en position intermédiaire envoie la boite. Tout le monde passe. Il a entre 6 et 7 BB, j’ai une main qui a de l’équité, je call… Il retourne 88. Tirage couleur au flop, Couleur à la river. Bye bye mec :O)

Plus tard, en position UTG je décide de profiter de mon image et je relance avec 8-3 off. Je suis payé par le bouton (le jeune avec un gros stack). Flop un As, un K et un 7. Super flop pour C Bet. Je mise 2/3 du pot. Il tank un moment puis annonce un raise. Mon image, son commentaire, sa façon de miser me disent qu’un 3 bet ici ne sera pas payable par ce joueur. Après qq secondes, je mets tous mes jetons au-delà de la ligne. Longue réflexion et il me demande si je lui montre mes cartes si il fold. Je ne réponds pas et attends qu’il jette ses cartes. Et il les jette… Ouf. Well done Olivier. Je muck sans lui montrer mes cartes bien sûr..

Il a l’air bien deg et ça me va parfaitement. Il a plein de jetons et je les veux.

Un peu après ça, je touche les As. Je raise UTG, All-in annoncé en UTG+2. J’attends que tout le monde passe et j’annonce le call.  TT en face. Rien au board, et hop, un de plus qui est OUT.

On passe à 2 tables, 18 joueurs left.

J’ai joué quasiment tous les joueurs qui ont rejoint la table 1  quand j’étais en Table 4. C’est reparti.

Les blinds augmentent vraiment et les sorties se succèdent plus rapidement. Je suis pas mal en jetons. UTG je reçois les 10. Je relance, le joueur UTG+2 annonce tapis. Il est short et sa range est assez large. Ses jetons  seraient mieux dans mon tapis et j’ai une main faite donc je call. Il a les 8. Flop, direct le 8. Turn : nada. River Walou. Arg, un 80/20 de perdu, ça fait jamais plaisir… Mais bon je suis encore en vie et j’ai 20BB.

Il reste 11 joueurs, en milieu de parole je reçois A-Q suited (à cœur). Je relance à 2,5 BB. Le Bouton min-raise à 5BB, on a le même stack. Les limpeurs jettent leur cartes et je décide de push. J’ai une belle main et j’ai besoin de jetons si je veux aller loin dans ce tournoi. Je pense que c’est un coin flip donc je paye. JJ en face. C’est bien un coin flip. Flop 5-8-10 et pas de Coeur… Turn : un autre 5. Ça commence à sentir le cramé… River : un 3. Le dealer met une plombe à compter nos tapis et finalement pousse tous mes jetons vers les Valets. Damned je bust en 11ème position, il est 23h00. 6 places étaient payées, j’étais vraiment pas loin. Mais bon, j’ai bien joué et je me suis bien amusé. Finalement ils ont été sympa les suédois (enfin presque tous :O).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Serial Dealer
commenter cet article

commentaires

Ronan 26/01/2015 09:36


Très beau compte-rendu, merci.


Enorme l'histoire du mec qui se fait sortir par la sécurité !!


T'aurais du aller encore plus loin, c'est dommage de finir comme ça.

jean charles 23/01/2015 21:54


Jolie compte rendu, dommage que la derniere main ne passe pas t'etais bien partit, belle paire de c... sur le 83off !! GG quand même a jeudi Serialdealer

Serial Dealer

  • : Le blog de l'ASPT
  • Le blog de l'ASPT
  • : Bienvenue sur le blog de l'AS Poker Tour.
  • Contact

Recherche