Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 18:53

Cosmopol GOT

Voici quelques mois, je publiais sur ce blog la prose d’un de mes bons amis GrumpyGamer (C’est par ICI pour ceux qui n’aurait pas lu ou qui veulent se le repasser ;O).

Comme il vient tout juste de rentrer de déplacement, qu’il s’est une nouvelle fois rendu au Casino et qu’il a eu la bonté de rédiger un compte-rendu de sa soirée, je ne résiste pas au plaisir de la partager ici..


Vous aussi, n'hésitez pas à m'envoyer vos productions, je me ferai un plaisir de les publier.


>>>> 18:00 pétantes je monte dans le taxi qui m'attend à la sortie du bureau.

A peine assis, le chauffeur me lance: « To the hotel, Sir ? ».

Et moi de lui répondre: "Not yet, tonigh I go to the Casino first" !!!

Nous voilà partis, direction le Cosmopol, le désormais très célèbre (si vous lisez mes 'posts' ;-) Casino de Göteborg, qui offre à ses clients la possibilité de jouer et donc de s'amuser à des tables de cash game pour des sommes très modiques: par exemple pour le cash game no-limit 10/10 NL, le buy-in mini est à 300 SEK (10SEK = 1€) et le buy-in maxi à 1000SEK (on peut jouer en NL5/5 et NL20/20 et à chaque fois un buy-in min et max pour éviter de trop gros stacks d'entrée de jeu à la table).

Me voilà sur place, et avant même de commander une bière, je file à la poker room voir ce qu'il en est... A priori pas de file d'attente pour l'instant, mais les tables sont toutes quasi pleines. Sans perdre de temps, je commande donc ma bière, retire 300SEK au distributeur et court m'installer à la table NL10/10. Je suis le 10ème joueur.

Après un round d'observation d'une dizaine de minutes, je décide, en position juste avant le dealer (au Cut-Off donc), d'y aller. Comme je le répéterai assez souvent, le Suédois est très "joueur" et rentre dans de nombreux coups. Il n'est pas rare de voir 4 à 5 joueurs au flop, surtout à des tables de cash game. Et moi, comme vous le savez, je joue plutôt serré, ce n'est pas un scoop... encore que ça dépend de la hauteur de mon stack ;-). C'est donc logiquement, et précisément vu la hauteur de mon stack à cet instant (280 après le passage des blinds), que je relance à 80 la mise de 20 pour faire fuir quelques-un des 4 à 5 joueurs entrés dans la danse et protéger ainsi ma paire de 10.  Opération partiellement réussie puisque nous sommes 3 à voir le flop, et un pot aux alentours des 300. Le flop vient: 6c 9c 2h. Les deux premiers de parole checkent et moi, avec 2 trèfles sur le board, j'envoie la boite... soit 200. Le premier folde, le deuxième se gratte la tête et avec un confortable tapis, finit par me payer. Il montre un magnifique J-3 à trèfle, sauf qu'il ne verra jamais la couleur pour laquelle il m'a payé... mais un assassin Jack sur la rivière qui bat sur le fil ma paire de 10. Pas glop!

19:10... il est encore trop tôt pour aller voir Lyon se faire démonter par le Bayern au O'Learys, et persuadé que la chance va tourner (certes c'est plus facile de l'écrire maintenant ;-), je décide de recaver mais en apportant un peu plus de "profondeur" de tapis: je retire cette fois 500 SEK, soyons fou!

J'échange le montant contre des chips et reviens dare dare m'asseoir à ma place (un joueur à la table a la priorité sur les joueurs en liste d'attente). J'assite alors à un coup extraordinaire, que je n'avais jusqu'alors jamais vu: un nouveau joueur vient à peine de rejoindre la table qu'il part à tapis pré-flop (en cash game c'est plutôt rare, surtout qu'il avait je pense caver à 1000 SEK). Tout le monde se couche sauf un joueur qui le paie debout sur la table. Les joueurs retournent leurs cartes et le match entre A-A et 4-2 dépareillé peut alors commencer. Si! si! vous avez bien lu... Et le board d'accoucher de la série de cartes suivante: 3 - 5 - A - 4 et........ 4 qui, et c'est un juste retour des choses, donne un FULL à celui qui avait payé l'improbable "tapis-poubelle".

Tout ça est bien joli mais moi je ronge mon frein en foldant quasiment toutes mes mains pendant une grosse vingtaine de minutes. Jusqu'à recevoir 9-10 à carreau. Je dois avoir 450 quand je paye juste la mise à 30, surtout qu'il y a la côte avec 3 ou 4 joueurs dans le coup. Le flop vient et je suis plutôt bien servi avec 2 carreaux et la top paire avec mon 10. Deux joueurs checkent, une première mise à 80, payée par le joueur suivant, puis c'est à moi de parler. Que faire? Ayant la top paire et un tirage couleur, je décide de relancer. Je pousse 180. Un des 2 joueurs se couche, l'autre dit "see" (en clair, il paye pour "voir" sauf qu'il y a encore rien à voir ;-). La rivière tombe: un 10. Le dernier ami que j'ai à la table checke et moi, je lui envoie mon tapis... soit 250 environ. Ce dont je me doutais se passe et mes malheureux 250 sont payés par le laron qui doit bien avoir encore 1500 en chips devant lui. Tout ça, pour tirer un carreau! Heureusement que son A-J à carreau n'a pas trouvé sa couleur qui aurait battu la mienne à plate couture.

A présent la table me regarde tout autrement avec mes 1200 et quelques... et moi je me sens beaucoup moins tendu. Surtout qu'à peine mes jetons rassemblés, je découvre une paire de dame. Je passe les détails mais alors que le flop contient un As, et que tous les joueurs encore en lice checkent, je mise 200. Le joueur derrière moi finit par payer après une assez longue hésitation. L'ayant pas mal observé puisque juste à ma gauche depuis le début de la soirée, je doute sérieusement qu'il ait un As. Les autres se couchent et vient le turn: un 8... à moins que ce ne soit un 6. Bref, cette carte m'incite a appliqué la stratégie pré-définie: le checke-raise... à condition qu'il mise derrière moi! Ce qu'il fait timidement en avançant 150 alors que le pot doit être à environ 550. A peine a-t-il misé, que je lui envoie 450. Alors qu'il est convaincu, les autres aussi, que je possède un As, il folde et je décide de montrer ma paire de Dames. Histoire de...

Je ne sais plus si un coup ou deux passent lorsque je soulève délicatement un As puis un second, tout noir, comme je les aime. Je décide de protéger ma main en misant assez fort et en jouant de mon image de Frenchie sérieux. Je bet 120, lorsque je suis relancé une fois par un joueur poussant les 180 en jetons qui lui restent. Un deuxième joueur rentre dans la danse et ne pouvant relancer en pareil circonstance, je m'aligne en rajoutant les 60 nécessaires. Nous voilà 3 pour un flop, et 2 à pouvoir vraiment le jouer. Le flop est quasi inoffensif mais je préfère néanmoins assurer le coup. Je pousse donc 300 et voilà que le gars m'envoie son tapis. Je le paie et il découvre une paire de 9. Rien ne viendra me contrarier et j'arrache un joli tas de jetons! Il est 19:40 et j’ai devant moi 3600 en chips.
Ne voulant pas partir comme un sauvage, je décide d'attendre 2 ou 3 coups avant de quitter la table. Un coup passe, je folde même une paire de 2, quand, en position favorable je touche A-9 à carreau. Le pot est environ de 400 après que j'ai payé une forte relance à 120. Pourquoi payer à ce moment-là avec cette main? Parce que le joueur qui envoie 120 est sans doute le joueur le plus large de la table et que y'a la côte avec un 3ème joueur dans le coup. Le flop me sourit puisque je touche la top paire à 9 avec kicker As. Dernier de parole, après que les 2 joueurs aient checké, je décide de casser la côté en misant 450. Le joueur extra large se couche, et là, moment d'égarement, focalisé sur ce joueur et pressé de m'en aller, je retourne mon jeu avant que le 3ème joueur à ma droite n'ait eu le temps de parler... La boulette! Du coup, la croupière appelle le "chef", et lui explique la situation. Il m'explique que ma main reste vivante mais que je ne peux plus relancer, seulement payer. Reste que le 3ème joueur doit se prononcer et qu'il connait ma main. A savoir top paire à 9 kicker As... Je ne saurais jamais quelle était sa main mais le fait qu'il folde me soulage franchement. Je m'excuse de cette erreur, je m'excuse de devoir les quitter et je m'y prends à deux fois pour amener mes chips à la caisse et récupérer mes 4100 SEK.

Gain de la session : 3300SEK. Encore une bonne soirée!

Jean-Luc aka GrumpyGamer.

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
<br /> <br /> Congratulation Jean Luc : de tout Ce que j'ai lu, tu ne fais que performer à Got, qu'est ce Que tu attends pour arrêter de travailler, et ne faire que Poker Player, avec un statut<br /> d'entrepreneur, tu peux tester le business model pendant 3ans  !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Encore bravo !!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre