Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 19:01

ASPT-Logo.jpg Vous trouverez les anecdotes ci dessous.

Le resultats de cet ASPT est ci dessous.

Le classement de l'ASPT 2015 est à jour.

Le classement des victoires en ASPT est à jour (BRAVO Fred pour cette première victoire)

Prochain RDV le 24/02/2015 même endroit, même heure...

ASPT 140

 

Les anecdotes :

Guillaume P :

Je vais vous surprendre, je n’ai qu’une seule anecdote sur la soirée.

Première partie, première main, première rencontre, fin du jeu :

Je suis en SB, K cœur 10 carreau !!

Ca double au  bouton (Frederic), je suis pour voir.

Flop : A-J-7 cœur. Le mien ne s’emballe pas encore, j’ai même pas encore regardé qui était à ma table, je préserve mes forces pour plus tard.

Toujours est-il que ça relance 200 au bouton, je suis, histoire de tâter ma chance du soir (quinte, couleur…).

Turn : A-J-7   + 10, toujours de cœur. C’est fait, mon cœur s’emballe, j’étais pas prêt à jour ce coup.

Je checks, car Frederic tire le coup depuis le début. Je veux le mener au tapis dès le turn, mais il check aussi (première erreur peut-être, mais bon, j’ai une première indication sur son jeu… ça va être dur de l’emmener à tapis… et puis, je suis du genre à vouloir optimiser le plus possible mes mains fortes, quitte à prendre des risques… bien vu !!).

River : A-J-7-10 de cœur + J carreau… Ok, une carte est tombée, elle peut me faire peur, mais bon, je suis plus dans l’émotion que dans l’analyse, je le vois pas me passer devant.

Je lance 500, il réfléchit et triple. A ce moment, je suis sûr qu’il me voit en voleur, et qu’il se dit que ça dame de cœur est suffisante. Que son check à la turn me pousse à voler le pot, et qu’il contre-attaque.

BAAAAAAAMMMMMMMM je lance le tapis, devient chip leader, commence bien ma soirée…. Enfin… La demi seconde qu’il lui a fallu pour pousser son tapis m’inquiète, et les « Celui qui a le roi de cœur gagne » qui volent autour de la table ne suffisent plus à me rassurer… effectivement, le full (AJ) a raison de moi !!!

Quelques minutes plus tard, j’ai le bonheur d’annoncer à ma femme que je suis rentré assez tôt pour donner le bain à la petite… soirée de M….

 

Jean-Charles :

Belle partie pour moi ou j'ai fait preuve de créativité et ça fait plaisir car ça faisait longtemps que je n'avais pas aussi bien joué, dommage que je finisse en tilt !

J'ai empilé les jetons sans allé a l'abattage pour arriver en tf avec un stack confortable, mais pas de jeux mis a part une paire de neuf qui stoppera la remontée d'Olivier. On est plus que 4, et j'ai a peu près 18miles devant moi. En petite blind je decouvre A3's à carreau et la grosse blind a à peu près 5miles jetons je decide de mettre tapis en esperant qu' il fold ou qu' il suive avec une petite main, ce qu' il fait avec Q3off, la dame tombe au turn, deg je me retrouve short avec une dizaine de blind et la main suivante le tilt m'envahit je pousse tout avec Q6off et suis payé par fred en grosse blind avec K9's et bien sur je ne touche rien !

Belle partie de fred bravo pour ta victoire méritée !

A la prochaine.

 

Fred C :

Merci JC. Bon c’est sûr qu’avec un double stack dès la première main (pensée compatissante pour Guillaume qui redécouvrit à ses dépens le proverbe « tel est pris qui croyait prendre »), ça m’a évidemment bien aidé :-P.

Et notamment pour réaliser un beau bluff contre Ronan sur un pot énorme où, après avoir juste callé toutes ses mises jusqu’à la turn comme si j’étais sur un tirage, à la river c’est moi qui mise, mais très petit par rapport au pot car je sais que c’est un bon joueur qui va analyser le coup, et, au vu de mon style de jeu habituellement ultra serré, être convaincu que j’ai touché mon tirage et que je lui fais un value bet, et qu’il ne sert à rien de gaspiller même un tout petit peu plus pour en avoir le cœur net.

Après j’ai été en veine quasiment toute la soirée, par ex j’ai gagné quasiment tous mes coin-flips et j’ai touché quelques bonnes rivers (si si Jacques, ça marche en pensant très très fort à la carte que tu veux voir sortir :o).

Bref si les Dieux du poker semblent en avoir abandonné certains (hein Vic ;-P ) ce n’était pas le cas pour moi ce soir-là, et j’attends avec impatience la prochaine !

 

Ronan :

Effectivement, j’ai perdu cet énorme pot contre Fred, juste avant le merge des tables. J’ai une pocket paire, il paie toutes mes relances… Et en voyant sa petite mise bien calibrée à la River, j’ai eu la réflexion de Davidi Kitaï, pour conclure « Y’a pas de place pour un bluff, ici… ». Et BAMMM ! En plus il me montre ses cartes, pour remuer le couteau dans la plaie !

Bien joué Fred ! Tu étais imbattable ce jeudi soir !

A noter que je suis passé tout près d’un come-back incroyable en TF. Après avoir perdu mon Coin-Flip (55<AJ) contre Alexis, il me reste 400 jetons. Les blinds sont 600-1200 et je suis de Big Blind…

J’enfile mon manteau, prêt à aller payer l’addition, je ne regarde même pas mes cartes. Je gagne le coup avec 6-9. Bon, me voici à 800.

Coup suivant, de Small Blind, j’ai A-3, je boite. Payé par Fred qui a aussi A-3 ! On partage le pot, me voici à 1500.

Coup suivant j’ai A-9, je boite, ça passe encore, me voici à 2800 ! Du coup je retire mon manteau…

Coup suivant, j’ai QJs. Je boite, mais Guillaume paie avec les valets. Pas de dame miraculeuse, c’est fini. J’aurais mieux fait de garder le manteau !

Vivement la prochaine,

Partager cet article
Repost0

commentaires